Nikko – Première partie

Plutôt que les temples et la partie super touristique de Nikko, ce qui m’intéressait en priorité, c’était le côté nature. Surtout que dans l’arrière pays, il y a des marécages et ceux qui me connaissent savent que j’ai une vraie fascination pour ce genre de paysages.

Du coup, au lieu de suivre la horde de touristes, j’ai pris le même bus que les familles et les petits vieux japonais. Et me voilà arrivée près du plateau de Senjogahara.

IMG_5434

Non, vous ne rêvez pas, il y a bien des ours dans les parages… mais il y a tellement de passage en cette saison, qu’ils ne s’approchent pas.

Il y a plusieurs sentiers différents, plusieurs arrêts de bus. Personnellement, j’ai choisi de traverser le plateau, les marécages, puis de monter jusqu’aux chutes près de Yumoto.

Il faut d’abord longer une rivière pleine de vie : poissons, oiseaux, fleurs…

IMG_5531 IMG_5533

Puis, comme je vous le disais, j’ai eu un gros coup de coeur pour les marécages. Il ne faisait pas très beau, donc la température était agréable et j’étais souvent seule sur certaines parcelles.

IMG_5504 IMG_5501

Puis encores des oiseaux, beaucoup d’oiseaux (que j’aurais pu prendre en photo si j’avais eu un plus gros zoom… je dis ça, je dis rien) et des fleurs !

IMG_5510 IMG_5509

IMG_5499

Après tout ça, changement total de décor : on quitte la plaine pour la forêt.

IMG_5472 IMG_5466

Il y a des rivières et des criques tout au long du chemin.

IMG_5473

Puis enfin, la cascade :

IMG_5479

Si l’on continue sur la même route, on tombe sur un lac, puis sur un onsen. Personnellement, comme le temps commençait à se couvrir un peu trop, j’ai préféré rentrer.

De toute façon, je sais très bien que je reviendrais. L’été est, apparemment, la moins belle saison pour se promener à Nikko. Je n’imagine même pas ce que ça donne en automne avec les feuilles rouges, au printemps avec des fleurs partout ou en hiver avec de la neige (même si parfois, elle rend le chemin impraticable.)

Quant à ma décision d’écourter ma visite, il s’est avéré que j’ai bien fait. Déjà sur le chemin du retour, le brouillard a commencé à tomber très rapidement. Puis, un violent orage a éclaté. Autant vous dire que j’ai bien dormi.

Par contre la deuxième partie de ce billet, plus touristique, s’est faite sous la pluie… Dommage.

Publicités

5 réponses à “Nikko – Première partie

  1. j’aime beaucoup ^^
    cette découverte de nikko hors norme c’est tout simplement merveilleux !
    en plus avec de très belles photos

  2. Moi aussi j’ai fait Nikko sous la neige et c’est vraiment magnifique ! J’étais seule avec ma mère sans aucun autre touriste et juste avec quelques japonais locaux qui tentaient de déblayer un peu les chemins entre les temples (car c’est casse-gueule mine de rien toutes ces marches …)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s