Nagauta Shamisen

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler d’une grande dame.

Il s’agit de Makoto Nishimura, ma professeure de shamisen.

_DSC7993

Tout d’abord quelques précisions s’imposent.

Qu’est-ce qu’un shamisen ?

Le shamisen est un instrument traditionnel japonais. Il possède un long manche, une caisse de résonnance composée de bois et de peau et trois cordes. Il en existe plusieurs sortes et les techniques de jeu diffèrent d’un courant à un autre. Celui dont j’ai choisi de vous parler et le « nagauta shamisen« .

On le trouve souvent représenté dans des peintures d’époque ou les dessins représentant, entre autres, les geishas.

Flowers_Of_Edo_shamisen_by_Plline

Son nom signifiant littéralement « les trois cordes parfumées« , on l’accompagne très souvent de fleurs.

Je vous propose de regarder cette vidéo pour vous familiariser avec la sonorité et l’esthétique atypiques de cet instrument. L’image n’est pas de très bonne qualité, mais le morceau est, lui, très caractéristique.

 

 

De nos jours, comme beaucoup d’instruments dits « classiques », le shamisen a été modernisé et les techniques détournées afin de le rendre plus attractif.

Les ambassadeurs de ce genre les plus connus sont les Yoshida Brothers ou 吉田兄弟. Ils passent de temps en temps en France. Ils ont apporté une touche jeune et punchy à cet instrument souvent considéré comme vieux et démodé.

Je vous laisse juger par vous même.

 

Personnellement, le son du shamisen m’a toujours intrigué. C’est pour ça qu’en 2010, lorsque je vivais à Tokyo avec un visa Vacances Travail, je me suis mise à chercher des cours sur Internet. Je suis tombée sur ce site : Learning Shamisen.

Makoto m’a tout de suite mise à l’aise. Elle donne ses cours chez elle dans un petit appartement rempli d’instruments traditionnels de toutes sortes. Une vraie caverne d’Ali Baba !

2010

Toute sa vie, Makoto a oeuvré pour faire connaître le Nagauta Shamisen à travers le monde. Elle a donné des conférences et des concerts aus Etats-Unis, en Australie et dans divers pays. Au Japon, elle a enseigné et enseigne toujours auprès d’un public étranger, tout en maintenant des relations étroites avec le milieu traditionnel.

De ce fait, Makoto parle parfaitement anglais et propose ses leçons dans cette langue.

Cela fait à présent 3 ans que je la connais et je la trouve absolument formidable. Elle évolue entre deux mondes complètement différents : celui très fermé des musiciens de Nagauta, composé essentiellement de grandes familles nobles, et celui beaucoup plus décontracté des touristes et expatriés tout simplement curieux.

2010

C’est une personne très patiente, généreuse et passionnée.

Elle n’a pas hésité à organiser un concert en 2011 alors qu’elle n’avait pas beaucoup d’argent et qu’elle n’était pas au mieux de sa forme.

Nous nous sommes entraînés tous ensemble, parfois même avec d’autres professeurs, comme Lou-sensei, qui partagent sa vision de la musique.

DSCN0606

Dans son souci de nous faire vivre la culture japonaise jusqu’au bout, Makoto nous a également accompagnées acheter un kimono pour le jour du concert : pas question de jouer du shamisen devant un public en tenue occidentale.

022

Le jour J était impressionnant. Nous, simples amateurs, étions sur la même scène que des professionnels chevronnés. Pourtant, l’ambiance, bien que sérieuse, était décontractée et bon enfant.

 

DSC_8018

 

Ce mélange d’instruments et de voix, propre au nagauta, était merveilleux, émouvant, même.

Je crois que je ne remercierai jamais assez Makoto pour m’avoir offert l’opportunité de participer à un tel évènement.

 

DSC_8236

Aujourd’hui, les choses sont différentes. Je suis retournée habiter en France et je ne vois Makoto que lors de mes rares séjours au Japon. Toutefois, nous restons en contact étroit et je lui suis reconnaissante pour tout ce qu’elle a fait et fait toujours.

 

DSC_8134

Comme toutes les personnes âgées, Makoto souffre de problèmes de santé. Elle travaille donc beaucoup moins qu’avant. Toutefois, si vous êtes de passage sur Tokyo et que le shamisen vous attire, n’hésitez pas à la contacter. Elle se fera un plaisir de vous accueillir. Ses élèves sont un peu comme ses enfants.

Son site Internet : Learning Shamisen

Et son adresse e-mail : shamisen.makoto@gmail.com

 

Disclaimer : les photos ne m’appartiennent pas. Elles ont été prises par Makoto ou par des bénévoles. Idem pour le dessin de Geisha trouvé sur Internet.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s