Le Tokyo de Noëlla

Aujourd’hui, je vous présente une nouvelle rubrique qui me trottait dans la tête depuis quelques mois et qui va me permettre d’apporter du sang neuf au blog.

Personnellement, quand je visite une ville, j’aime prendre son pouls et pas seulement me borner aux endroits touristiques. Le problème, c’est qu’on ne sait pas toujours par quoi commencer… Du coup, je me suis dit que ce serait une bonne idée de demander conseil à des gens qui avaient vécu dans la ville en question.

Pour inaugurer cette rubrique, j’ai demandé à mon amie Noëlla, du blog Oyakodon!, de nous parler de sa vie à Tokyo et du Japon en général. J’espère que son témoignage vous plaira. D’ailleurs, si vous ne le connaissez pas encore, je vous encourage à aller lire son blog qui traite de nombreux thèmes autour du Japon et du métissage !

 

Noella-docfinal

 

Avant toute chose, est-ce que tu peux te présenter aux lecteurs de Dessine-moi un ailleurs ?

Bonjour à tous, je m’appelle Noëlla et suis l’auteure du blog Oyakodon! (www.oyakodon.fr).

 

1653632_212042902335730_535239813_n

 

J’ai vécu trois ans au Japon entre 2007 et 2010 et suis maintenant en France avec mon mari et nos deux enfants. Je travaille en tant qu’interprète freelance.

 

Comment t’es-tu retrouvée à vivre à Tokyo ?

J’ai toujours été attirée par le Japon, d’abord par les mangas et dessins animés quand j’étais jeune, puis petit à petit par la musique, l’art, la culture… A 23 ans, j’avais un petit ami japonais habitant en Europe, il a rompu avec moi lors de mon premier voyage (vacances) au Japon, cela m’a décidé à partir y vivre, n’ayant plus vraiment d’attaches en France.

 
Quelle est ta relation avec la ville ? La vie d’expatrié y est-elle facile ?

C’est un peu du « Je t’aime, moi non plus » entre Tokyo et moi. J’ai adoré y vivre en tant que célibataire, puis en couple. Par contre, je n’ai pas trouvé cette ville adaptée à une vie de famille.

La vie d’expatriée cela dépend, en parlant et lisant la langue c’est déjà un peu plus facile mais on reste un étranger même en y vivant des années, voire une vie ! C’est comme partout, il y a du bon et du moins bon. La sécurité reste pour moi un des points positifs les plus flagrants.

 
D’après toi, quelles sont les principales différences entre la vie en France et au Japon ?

Même si c’est en train d’évoluer, la place des femmes dans la société. Ce n’est pas le cas pour tout le monde mais si un homme travaille en tant que cadre dans une société, il n’est pas rare qu’il finisse le travail après 20h le soir et malgré l’école, il n’est pas facile pour une femme d’avoir une carrière en ayant des enfants.

La sécurité joue aussi beaucoup, on peut plus facilement sortir le soir au Japon sans être embêtée, on peut généralement s’habiller comme on veut (j’ai même souvent vu des japonaises en mini-jupe en hiver, très peu pour moi  mais je trouve ça bien de pouvoir porter ce que l’on souhaite ! 😉

 

Avais-tu une image préconçue avant de partir ? Si oui, as-tu été déçue ou surprise ?

Je n’avais pas particulièrement d’image et n’ai pas été déçue… en tout cas au début. Quand on y vit depuis plusieurs années, on commence à voir les choses différemment, le côté très poli par exemple qui est vrai mais parfois prête à confusion pour les étrangers (on va nous dire que quelque chose est très bien, nous promettre la lune alors qu’il ne s’agit que de politesse et que ces promesses ne seront jamais tenues).

 
Quels conseils donnerais-tu aux personnes souhaitant aller vivre à Tokyo ?

Avoir un bon budget au départ, la vie, comme à Paris, est chère et si on n’a pas de travail en arrivant il vaut mieux avoir de quoi tenir au moins 2 – 3 mois. Avoir l’esprit ouvert aux rencontres, à la culture, de ne pas juger au premier abord.

 

En tant qu’expatriée, quels ont été tes quartiers préférés ? Lesquels conseillerais-tu à nos lecteurs pour sortir des sentiers battus ?

J’ai d’abord vécu près d’Osaki et de la rue commerçante Togoshi Ginza que je conseille à tout le monde pour son côté vieillot et décalé ! Un drama (Stand Up) se passait d’ailleurs dans ce quartier!

J’aime aussi beaucoup Ikebukuro dans un autre genre : karaoke, salles de jeux vidéo et shopping, on ne peut pas s’y ennuyer ! 🙂

 

As-tu de bonnes adresses (restaurants, cafés, etc.), des bons plans à partager ?

Je conseille un café à Ikebukuro : le Milky Way, il propose des Parfaits (glaces assaisonnées de gâteau, crème chantilly, cornflakes et j’en passe !

Pour les bons plans, je conseille de jeter un œil aux boutiques de billets de spectacle et train de dernière minutes que l’on trouve souvent à proximité des gares comme Shinjuku, on peut parfois y trouver des billets de Narita Express à prix réduits, de Shinkansen, etc…

 

Pour finir, je te laisse carte blanche. Parle-nous de tes futurs projets, par exemple, à toi de voir !

Mon projet actuel est de trouver un emploi plus stable en France mais en rapport avec le Japon, le but final étant de pouvoir y voyager régulièrement ! J’attends avec impatience d’y aller avec mes deux enfants pour leur faire découvrir leur deuxième nation (leur papa est japonais…)

 

Merci beaucoup à Noëlla d’avoir accepté de répondre à toutes ces questions !

 J’espère que cette petite interview vous aura plu. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez… et à me contacter si vous voulez participer ! (Vous n’êtes pas obligés d’avoir un blog.)

Publicités

2 réponses à “Le Tokyo de Noëlla

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s