[Polynésie] Tahiti

Vue la vitesse à laquelle j’écris mes articles en ce moment, on va appuyer sur la touche « avance rapide » et se rendre à Tahiti.

t23

Tahiti, que les choses soient bien claires entre nous, n’est pas une destination idéale pour les voyageurs en sac à dos. Le voyage est cher, il n’y a pas d’auberges de jeunesse, les transports en commun sont quasi inexistants… bref, voyageur en solo, tu n’es pas le public visé.

Mais c’est faisable, la preuve. Le coût de l’avion était inclus dans mon billet tour du monde. Je suis passée par Air BnB pour me loger (le couchsurfing n’a rien donné) et… j’ai craqué : j’ai loué une voiture. Ça, ce n’est pas vraiment roots.

t11

Alors pourquoi Tahiti, me diras-tu ? Pourquoi ne pas être allée aux Fidji ou à Hawaï ?

Tahiti, pour moi, a un côté sentimental. Depuis que je suis toute petite, j’entends mon père en parler. Il y a fait son service militaire… il y a bien 40 ans. J’ai joué avec les souvenirs qu’il en a rapportés et maintenant, je les conserve précieusement.

t24

Tout ça pour dire que pour moi, Tahiti, c’était une sorte de pèlerinage.

J’avais conscience, bien sûr, que l’île aurait beaucoup changé, mais je voulais la voir de mes propres yeux. Mettre des images sur les histoires de mon père.

Je ne vais pas vous mentir. Tahiti n’est pas la plus belle île de Polynésie. C’est très construit. Papeete fait sale, vieux. C’est plutôt pollué… Il n’y a pas grand chose à faire non plus. Et les plages paradisiaques, ce n’est pas là que tu vas les trouver. Non, à Tahiti, le sable est souvent noir.

Papeete, tu y vas surtout pour son marché.

t01

Un marché très coloré avec des produits locaux.

t02

Des fruits, des légumes, des poissons de toutes les formes et les couleurs…

t07

t08

Mais il y a aussi de l’artisanat. Du monoï, bien sûr, et aussi des paréos, des tikis, des perles, des coquillages ! Il y en a pour tous les goûts. Et ce n’est pas cher.

t03

t06

t04

Aux heures où les bateaux de croisière arrivent, on peut également assister à un mini spectacle de danse à côté de l’office du tourisme (tu peux payer pour un vrai spectacle, mais c’est très très cher). Elle était magnifique. Lui, plus vieux, mais tout aussi charmeur.

t10

La musique et le chant font vraiment partie de leur vie de tous les jours. En me promenant, j’ai souvent croisé des familles, des amis, en train de chanter et/où de jouer d’un instrument

t09

En prenant sur la gauche par rapport à l’office du tourisme, on arrive sur la promenade du bord de mer.

t12

C’est plutôt bien entretenu et on aperçoit Moorea au loin. J’en ai profité pour faire une petite sieste. Si tu veux m’imiter, évite les cocotiers. Il y a des gens qui meurent chaque année parce qu’ils se sont pris une noix de coco sur la tête. Et ceci n’est pas une blague.

t13

Le lendemain, comme je te l’ai dit, j’ai loué une voiture pour faire le tour de l’île. Je voulais voir des endroits un peu plus sauvages… des plages aussi. Et j’ai bien fait. Ça m’a permis d’avoir un aperçu de tout ce que l’île pouvait offrir.

Car Tahiti, ce n’est pas que Papeete.

Tahiti, c’est une végétation luxuriante.

t16

Des cascades.

t17

Des plages de sable noir

t15

Et blanc.

t18

C’est Teahupoo, un spot de surf mondialement connu, là-bas au loin, près de la barrière de corail.

t19

Des surfeurs un peu partout, d’ailleurs.

t20

Des couchers de soleil sur la mer.

t21

Mais Tahiti a aussi ses particularités. Des chiens errants, par exemple. En marchant devant une maison, j’ai trouvé un chiot qui pleurait et qui essayait désespérément de passer à travers le grillage pour rentrer chez lui. Je l’ai attrapé. Il ne devait pas avoir plus de deux mois… Et je l’ai montré à une dame qui était devant la porte. Elle m’a demandé si je le voulais…

t14

Tu y croiseras aussi des rae rae. En français, on traduirait ça par travesti, mais je trouve ce terme vraiment péjoratif. Non, les rae rae, ce sont des hommes qui assument ce qu’ils sont vraiment. Ils s’habillent en femmes parce que ça leur plait et parce qu’ils se sentent femmes. Certains sont tellement fins qu’ils font vraiment illusion, d’ailleurs.

t22

Voilà : Tahiti, ça a ses bons et mauvais côtés, comme tout. J’y ai rencontré des gens formidables. D’autres moins. Des Français de passage, des Français intégrés, des Tahitiens adorables, un en particulier qui n’avait pas vu son fils depuis des années parce qu’il habite en France… Bref. Une chose est sûre, Tahiti ne te laissera pas indifférent.

Prochaine escale : Moorea.

Publicités

4 réponses à “[Polynésie] Tahiti

  1. J’adore avoir le point de vue de personnes en passage à Tahiti, très chouette article ! C’est génial que tu n’aies pas fait l’impasse sur les chiens errants, on en parle souvent avec une amie, c’est vraiment l’un des points négatifs de l’île…

    Bel article, je partage !

    Nana 🙂

    • Oh je suis fière qu’une Tahitienne approuve… J’espère que je n’ai fait aucune erreur dans mes descriptions, avec mon tout petit savoir de l’île.
      Merci d’être passée chez moi et d’avoir commenté 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s